Rio 2016 : Création de conditions optimales pour le Team Belgium

Le Chef de mission, Eddy De Smedt et le Logistics Manager, Rudy Lahor ont ramené de leur visite de travail à Rio 2016 une multitude d’informations utiles. “A Rio, nous avons entre autres suivi les épreuves tests de la voile et du cyclisme. Tant les entraîneurs que les athlètes sont du même avis pour affirmer que le niveau de l’organisation est bon.”

A 1 an des Jeux, Rio a invité tous les CNO pour une réunion des Chefs de Mission. 204 CNO étaient présents et ont participé aux visites des sites de compétition et du village olympique et à un programme de réunions très chargé.

“Depuis que Jacques Rogge a posé la première pierre du village olympique à Rio de Janeiro en décembre 2010, il y a eu énormément de changements: le village olympique est pratiquement terminé”, confirmait Eddy De Smedt.

“Depuis notre dernière visite, les travaux ont bien progressé. Un des bâtiments était complètement terminé nous avons pu le visiter. Le village se compose de 31 immeubles de 17 étages. Chaque appartement dispose de 4 à 5 chambres. Par groupe de 5 bâtiments, il y aura une piscine extérieure, une laverie et des boutiques. Les appartements sont suffisamment spacieux et confortables. L’immeuble où le Team Belgium logera sera prêt pour notre visite en décembre. Nous examinerons à ce moment les diverses possibilités de séjour et d’aménagement des espaces de bureau et de stockage et d’espaces médicaux et de réunion."

Les épreuves tests un an avant les Jeux

Les épreuves tests olympiques étaient très bien organisées, Eddy De Smedt le confirmait également. C’est ainsi qu’à Rio, le Chef de Mission et Rudy Lahor ont pu voir Serge Pauwels prendre une deuxième belle place dans l’épreuve olympique du cyclisme sur route et Evi Van Acker obtenir une deuxième place lors de l’épreuve dans la baie de Guanabara.

“Le parcours du cyclisme sur la route est très lourd et même dangereux à certains endroits. Il est comparable à une étape du Tour de France dans les Alpes ou les Pyrénées, très fatiguant et avec beaucoup de montées.

En ce qui concerne la qualité des eaux où les épreuves de la voile auront lieu, il existe encore quelques problèmes et les CNO se sont exprimés clairement à ce sujet. Il s’agit d’un problème difficile à résoudre. Néanmoins, la qualité de l’eau est constamment analysée et le comité d’organisation promet d’en publier régulièrement les mesures en vue des Jeux. Nous espérons bien sûr que Rio 2016 tiendra ses promesses.”

Le climat à Rio

En août c’est l’hiver au Brésil. Et ce, du mois de juin au mois d’août. À cette époque, les températures moyennes s’étalent de 17 à 19 degrés dans le sud du pays. Ailleurs au Brésil, le mercure ne descend pas autant, les températures varient de 25 à 30 degrés.
Un climat agréable, avec peu de pluie (la saison des pluies est en été) et peu d’humidité. Cependant, ce dernier hiver il a fait très chaud et sec à Rio, il faudra donc être préparé à tout.

“A comparer à une journée d’été en Belgique sauf qu’à Rio le soleil descend déjà vers 17h30 et vers 18h15 il fait déjà nuit. Egalement un facteur dont nous devons tenir compte."

Stage du Team Belgium

Lors des dernières visites au Brésil (avril 2014 et 2015), Eddy De Smedt, Philippe Préat et Rudy Lahor ont examiné les possibilités pour un endroit de stage préolympique au Brésil et ont visité le sud (Sao Paulo et environs) et la province de Mina Gerais au nord de Rio.

L’option Uberlandia sera examinée prochainement avec les fédérations et les entraîneurs concernées.

Entretemps le COIB a poursuivi son étroite collaboration avec ses partenaires afin d’envisager des conditions optimales pour emmener les athlètes du Team Belgium à Rio afin que ceux-ci puissent prester au plus haut niveau.

Toutes les nouvelles

Encore 102 jours jusqu'aux
Festival Olympique de la Jeunesse Européenne d'hiver Vuokatti 2022