Les Mondiaux de cyclisme de retour en Belgique, les Belges peuvent rêver du maillot arc-en-ciel

Pour la dixième fois de son histoire, la Belgique accueillera les Championnats du monde de cyclisme sur route. Cette 88e édition se tiendra du 19 au 26 septembre dans quatre villes, Knokke-Heist et Bruges pour le contre-la-montre, Anvers et Louvain pour l'épreuve en ligne, ce qui lui vaut l'appellation officielle de "Flandres 2021". Avec Wout van Aert, mais aussi Remco Evenepoel et le Louvaniste Jasper Stuyven, la Belgique peut rêver du titre mondial, qui lui échappe depuis 2012.

Pour cette édition 2021, la Belgique peut se montrer ambitieuse. Et ce, dès la première épreuve, le contre-la-montre individuel messieurs, le dimanche 19 septembre. Sven Vanthourenhout, le sélectionneur belge, y alignera ses deux têtes d'affiche, Wout van Aert, vice-champion du monde l'an passé à Imola, et Remco Evenepoel, vice-champion du monde et champion d'Europe en 2019 et troisième du contre-la-montre de l'Euro la semaine passée. 

Van Aert, en leader, et Evenepoel, probablement dans un rôle de dynamiteur, emmèneront ensuite l'équipe belge une semaine plus tard, le 26 septembre, lors de l'épreuve en ligne. Van Aert, vice-champion du monde et vice-champion olympique dans cette épreuve, partira avec une grosse pancarte de favori dans le dos après son récital au Tour de Grande-Bretagne (victoire de quatre étapes et du général). Evenepoel aussi a étalé sa bonne forme, décrochant l'argent dimanche à l'Euro de Trente. Le prodige de Deceuninck-Quick Step a confirmé après la course qu'il se mettra au service de 'WVA'. La sélection belge pourra compter sur un joker de luxe en la personne du Louvaniste Jasper Stuyven, régional de l'étape et très motivé à l'idée de disputer la course irisée chez lui.

La Belgique détient le plus grand nombre de titres mondiaux dans l'épreuve en ligne, 26, devançant largement l'Italie, deuxième avec ses 19 sacres. Mais la dernière victoire belge remonte désormais à 2012, avec le triomphe de Philippe Gilbert à Valkenburg. Par contre, jamais un Belge n'a été champion du monde du contre-la-montre depuis la première édition en 1994. Le doublé course en ligne/contre-la-montre la même année est inédit chez les messieurs, seul l'Espagnol Abraham Olano ayant remporté les deux épreuves, la course en  ligne en 1995 et le chrono trois ans plus tard. 

Entre ces deux courses, neuf autres titres seront mis en jeu en Flandre. Lotte Kopecky et Jolien D'hoore chez les dames, les espoirs Arnaud De Lie, Florian Vermeersch et le tout frais champion d'Europe U23 Thibau Nys ainsi que les juniors Alec Segaert et Cian Uijtdebroeks, premier et deuxième au chrono de l'Euro, constituent d'autres chances de médaille côté belge, tout comme le relais mixte, nouveauté introduite en 2019. Les titres européens de Segaert dans le chrono juniors et de Nys dans la course en ligne espoirs permettent à la Belgique de pouvoir aligner un coureur en plus dans ces deux épreuves.

(Belga)

Toutes les nouvelles

Encore 144 jours jusqu'aux
Festival Olympique de la Jeunesse Européenne d'hiver Vuokatti 2022