Jonathan Sacoor: "J'ai mal couru, pas d'excuses. J'en voulais plus"

Jonathan Sacoor n'a pas cherché d'excuse après avoir manqué sa qualification pour la finale du 400 m d'athlétisme des Jeux Olympiques de Tokyo. Lundi soir, le récent vice-champion d'Europe espoirs (U23) n'est pas parvenu à se classer parmi les deux premiers de sa course, ni à réussir un des deux meilleurs chronos des trois demi-finales derrière les six qualifiés à la place. "J'ai mal couru. Je n'ai pas d'excuses."

Jonathan Sacoor n'a pas cherché d'excuse après avoir manqué sa qualification pour la finale du 400 m d'athlétisme des Jeux Olympiques de Tokyo. Lundi soir, le récent vice-champion d'Europe espoirs (U23) n'est pas parvenu à se classer parmi les deux premiers de sa course, ni à réussir un des deux meilleurs chronos des trois demi-finales derrière les six qualifiés à la place. "J'ai mal couru. Je n'ai pas d'excuses."

Sacoor a pris la 8e place de la première demi-finale dans le temps de 45.88 secondes, le 22e chrono des 23 demi-finalistes. Le 24e Kevin Borlée avait préféré déclarer forfait après avoir ressenti une gêne à la cuisse après sa série. Jonatahn Sacoor avait couru en 45.51 dimanche au premier tour de l'épreuve. La victoire est revenue lundi au Grenadien Kirani James en 43.88 devant le Colombien Anthony Jose Zambrano (43.93), les deux meilleurs chronos de la soirée.

Le dernier qualifié au temps fut le Néerlandais Liemarvin Bonevacia qui a couru dans la première série en 44.62. Le Sud-Africain Wayde van Niekerk, champion olympique à Rio et recordman du monde, a lui aussi échoué en demi-finales (12e temps en 45.14).  "J'ai commis des erreurs de débutant.

Après 150 mètres ma course était finie" a expliqué sans ambage Sacoor. "Quand je suis revenu à hauteur du Suisse (Ricky Petrucciani, le champion d'Europe espoirs devant ... Sacoor), je suis resté passif au lieu d'être agressif. Je m'attendais à beaucoup plus. Le plan était de partir vite au 200 mètres et rester agressif. Et j'ai fait exactement le contraire."

Désormais, Jonathan Sacoor va pouvoir se concentrer entièrement au relais 4x400 m des Tornados vendredi matin (séries) et samedi soir. Il n'avait pas pris part au relais mixte couru vendredi et samedi dernier lors du premier week-end de l'athlétisme olympique. "Il faut faire le reset. J'ai confiance dans le relais. Je sais que je peux faire mieux. Certainement sous les 45 secondes. Le relais va me donner une chance de me reprendre après cette déception."

Belga

Toutes les nouvelles

Encore 144 jours jusqu'aux
Festival Olympique de la Jeunesse Européenne d'hiver Vuokatti 2022