Bashir Abdi pense à 2022 : "Une médaille aux Mondiaux d'Eugene sera le grand objectif"

Bashir Abdi a porté son choix sur les championnats du monde d'athlétisme d'Eugène (15 au 24 juillet), préférant le rendez-vous américain aux championnats d'Europe de Munich (6 au 11 août) en 2022. Le recordman d'Europe du marathon a annoncé sa décision lundi lors d'un événement de presse à Gand. "Les championnats du monde seront le grand objectif de l'année prochaine. Une médaille est l'objectif", a-t-il déclaré.

Bashir Abdi, candidat au titre de Sportif de l'année, doit devenir papa pour la troisième fois le 19 décembre, précisément le jour du Gala du Sport. Si les prochaines semaines seront consacrées à sa famille, il se concentrera ensuite à nouveau sur le sport de haut niveau.

"J'ai recommencé à m'entraîner la semaine dernière. Selon mon coach, je dois maintenant me ménager jusqu'à la fin décembre", a-t-il dit. "N'hésitez pas à poser des questions sur mes objectifs en 2022, mais cela ne devrait pas concerner le record du monde", a ajouté Abdi en plaisantant.

La question de savoir si le médaillé de bronze des JO de Tokyo courra un marathon au printemps 2022 n'est pas encore tranchée. "C'est possible, mais une autre option est d'attaquer le record d'Europe du semi-marathon en avril (59:13 par le Suisse Julien Wanders le 8 février 2019 à Ras Al Khaimah dans les Émirats, NDLR)", a déclaré Abdi.

L'objectif principal de 2022 suivra à la mi-juillet. "Les Mondiaux d'Eugene sont le grand objectif, j'y serai au départ. L'objectif est d'obtenir une médaille. Si je peux éviter les blessures, j'ai encore une marge de progression. La possibilité de décrocher une médaille, encore plus belle que le bronze, existe."

Il n'est pas rare de voir les meilleurs marathoniens préférer disputer les lucratifs marathons des grandes villes que les Mondiaux lors de la saison suivant les Jeux Olympiques. Le Gantois ne semble pas sur la même longueur d'onde.

"Une médaille mondiale manque à mon palmarès. Pour moi, cela passe avant une victoire dans un marathon de renom", a expliqué Abdi, qui ne pourra plus se cacher derrière un rôle d'outsider dans l'Oregon.

"J'apprends à penser comme un favori pour le moment, je ne crois pas que cela constituera un problème", a dit Abdi.

Il ne faut pas s'attendre à voir Abdi aux Championnats d'Europe à Munich en août, dans le marathon ni sur une autre distance, comme le 10.000 m dont il fut vice-champion d'Europe en 2018 à Berlin.

"Ce n'est tout simplement pas combinable avec les championnats du monde. J'aimerais courir un grand marathon à l'automne. Cela me semble réaliste, car il y a en principe assez de temps après les Mondiaux (le marathon se courra le dimanche 17 juillet, NDLR)", conclut-il.

Belga

Toutes les nouvelles

Encore 19 jours jusqu'aux
Jeux Olympiques d'hiver Pékin 2022